Partagez | 
 

 Winsun ~ Aezroe Cafe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Neuro
Rang D
Rang D
avatar

Messages : 557
Date d'inscription : 11/08/2013

Feuille de personnage
Points de Vie:
769/1710  (769/1710)
Points de Mana:
64/123  (64/123)
Stat:
StatBase Equip.
Niv.17
For.3540
Int.1010
Con.1717
Dex.1010
ATQ.136
MATQ.100
DEF.10104
MDEf100
Endu.14801655
Vit.8.759.5
AM33

MessageSujet: Winsun ~ Aezroe Cafe   Dim 24 Jan - 17:34




Puis vint la fin du repas et des discussions.

Vraäda : "Aida, tu veux que je t'accompagne jusqu'à l’Amphithéâtre Rouge? C'est pas très loin."
 
" Ce ne serait pas correct de ma part de vous occuper d'avantage, je vous ai déjà volée à votre travail. Ne vous inquiétez pas, je pense que je peux trouver l'endroit assez facilement, j'ai entendu des passants en parler tout à l'heure. Puis, je risque de faire une bien piètre assistante si je ne peux même pas me rendre à mon lieu de travail par moi même! "

Agnesa : "Laisse la un peu respirer. Je dois y aller, à plus tard Vraäda, Petite."

" J'espère vous revoir bientôt. "

Fis-je en penchant la tête, encore plus que d'habitude pour cause de redevance. 

Il ne restait alors plus qu'une seule chose à faire. 

Calmement, je me suis levée, je me suis dirigée vers la porte et, juste avant d'y arriver j'ai fait brusquement demi tour tendant la main devant moi pour agripper... Un des melons tout doux, tout chaud, tout frais, de la servante du resto.

Sqwish sqwish.

* Yep. C'est du D! *

Il doit y avoir un truc dans la nourriture à Windsun je vous jure...

" Oh, mille pardons mademoiselle! Je croyais avoir la poignée de la porte! Désolée! "

* De ne pas faire du putain de D!!! *

Je me suis finalement rendue à la véritable porte, accompagnée toujours de Vraäda qui n'était probablement pas rassurée par ce qui venait de se produire mais bon, chacun ses pastèques problèmes.

" Je pense que je vais me rendre directement à l’amphithéâtre maintenant, merci pour tout Vraäda! Je passerai certainement vous voir en boutique dès que j'aurai suffisamment d'argent! Bonne journée! "

[ Vers L'Amphithéâtre Écarlate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neuro
Rang D
Rang D
avatar

Messages : 557
Date d'inscription : 11/08/2013

Feuille de personnage
Points de Vie:
769/1710  (769/1710)
Points de Mana:
64/123  (64/123)
Stat:
StatBase Equip.
Niv.17
For.3540
Int.1010
Con.1717
Dex.1010
ATQ.136
MATQ.100
DEF.10104
MDEf100
Endu.14801655
Vit.8.759.5
AM33

MessageSujet: Re: Winsun ~ Aezroe Cafe   Mar 26 Jan - 8:23

La renarde sans yeux, avant de sortir, en profita pour tâter les melons de Nana, prenant la pauvre serveuse au dépourvu.

Nana : "Kyyyyaaaa!!! <3"
-sursautant de surprise-

C'était du melon premier choix, pour sûr. Cultivé à Winsun avec amour et tendresse. La pauvre petite aveugle n'avait même plus ses noeils pour pleurer, un peu jalouse il faut croire des attributs plus que généreux des femmes vivant dans le coin.


Spoiler:
 


Peut être avaient elles un secret pour cultiver les melons et les pastèques? Est ce que la petite aveugle arriverait à trouver la vérité? Le secret convoité par toutes les femmes? C'était sans nul doute une quête dangereuse que de toucher à ce terrible secret.


Spoiler:
 


" Oh, mille pardons mademoiselle! Je croyais avoir la poignée de la porte! Désolée! "

Nana était un peu gênée de se faire tripoter par une cliente, mais la pauvre été aveugle, ce n'était pas de sa faute. Du moins en apparence...
Renarde qu'elle était, elle en profitait.

Nana : "C'est pas grave, merci de votre visite, à bientôt"
-confuse-

Vraäda peu rassurée par ce qu'elle venait de voir s’inquiétait pour la pauvre petite vagabonde.

" Je pense que je vais me rendre directement à l’amphithéâtre maintenant, merci pour tout Vraäda! Je passerai certainement vous voir en boutique dès que j'aurai suffisamment d'argent! Bonne journée! "

Vraäda : "D'accord. N'hésite pas à venir. Bonne journée Aida Choupinette."


Trophée Débloqué:
 






Quand soudain, un cri déchirant résonna à travers les murs, pourtant épais de l'établissement. Un cri digne des pires scénarios d'horreur, un cri à glacer le sang lui même.

Nana-chan sursauta, prise de panique. Comme les autres personnes présentes dans la salle.

Que s'était il passé?

Le hurlement venait apparemment d'une pièce, qui était un bureau présent au rez de chaussé, au fond de l'édifice.

Nana-chan : "Ciel!!! Que se passe t'il?"
-tremblante de peur-

Une autre serveuse présente non loin, elle aussi toute secouée par ce hurlement résonnant encore dans son esprit, émit une hypothèse.

Nena-chan : "Ça venait du bureau de Monsieur Gamondt..."
-apeurée-

Ce cri signifiait t'il un malheur? Un terrible accident?






Puis, Gino apparu,  en titubant, les yeux crevés comme la précédente victime, se tenant l'épaule.

Rito : "Frérot!!!"
-courant vers lui-

Le frérot avait subit le même sort que le pauvre Gamondt. Il avait deux trous béants à la place des yeux. Rito alla le voir, mais il était trop tard. Le bougre avait cassé sa pipe. John se précipita accompagné de quelques gardes, en direction d'où était arrivé la nouvelle victime, mais il n'y avait personne.

La moitié des serveuses tomba dans les pommes en poussant des hurlements de pucelles en détresse.

Personne n'allait sortir vivant du café sans nul doute. Peut être que la sans noeils allait être la seule survivante? Après tout, elle n'avait pas de noeils. Et le meurtrier semblait avoir une dent contre les globes oculaires.





Impossible.

Pire! Impensable!

Pourquoi? Dans quel but? Cette nouvelle information venait de retourner l'affaire sur elle même! C'était pour moi bien plus intriguant que l'histoire de pièce fermée! Pire encore si quelqu'un avait volontairement amené la garde dans cette affaire c'était certainement car les forces de l'ordre allaient soit se retrouvées ineptes à faire quoi que ce soit, ou alors qu'elles allaient carrément aider inconsciemment les coupables!

Voila ce qui scellait mon passage à l'acte dans cette horrible affaire. 

Il est vrai que je ne devais que très peu à Gaumondt, mais l'idée de laisser un tel psychopathe circuler librement ne me plaisait pas le moins du monde!

Je venais à peine de me décider quand le deuxième cri retenti. Un cri effroyablement similaire au premier. J'ai serré les poings, frustrée de perdre encore une personne, énervée que ce nouveau meurtre vienne mettre le désordre dans mes théories et finalement, outrée que ce délire continu alors qu'une patrouille entière surveillait les faits et gestes de tout le monde ici à présent. 

Impensable.

Le pauvre Gino apparut quelques secondes après le cri et, assurément, il prit sa dernière respiration devant l'assemblée dans le bureau de Julio. Lui aussi on lui avait enlevé les yeux.    

Rito : "Frérot!!!"

Nous perdîmes alors également ce qui devait être plus ou moins la moitié des serveuses. Deux meurtres d'affilés s'en été trop apparemment. Au moins elle n'allait pas passer leur temps à paniquer, à crier ou à pleurer dans nos pieds. Quelque part j'étai jalouse d'elles. Non seulement elles possédaient de magnifiques pastèques mais en plus elles allaient être lavées de toutes responsabilité, passant le reste de la nuit en pionçant. Peut être qu'elle ne se réveillerait plus jamais mais au moins elles n'auraient pas à faire face à la terreur qu'avaient connu Julio et Gino.

La situation, le contexte même des meurtres étaient tellement improbable qu'il en devenait ridicule. 

Au bout de quelques minutes d'observation des émotions et agissement de chacun dans la pièce, je réussi à me faire ma petite idée de ce qui ce passait ici. Ou du moins j'avais réussi à bâtir plusieurs théories plausibles. Il me manquait toutefois quelques informations clés.  

Cependant, avant de faire quoi que ce soit d'autre, je devais impérativement retrouver mes affaires. Le couteau de boucher toujours en main j'étai dans une meilleur situation que le reste des employés, mais ça restait loin d'être mon arme de prédilection. Si quelqu'un ou quelque chose traînait dans les parages et s'amusait à tuer des gens, j'allait avoir besoin d'une vraie arme. 

Ainsi je fit la requête suivante au gars qui semblait être le chef de la patrouille.

" Excusez moi monsieur... Il faut impérativement que je récupère quelque chose dans la salle du personnel, mais j'ai trop peur d'y aller toute seule, serait il possible d'avoir trois de vos hommes pour m'accompagner? "

Mon espoir était que mon vœu soit exhausser et rapidement en plus, car cette affaire me donnait la désagréable sensation d'une course contre la montre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neuro
Rang D
Rang D
avatar

Messages : 557
Date d'inscription : 11/08/2013

Feuille de personnage
Points de Vie:
769/1710  (769/1710)
Points de Mana:
64/123  (64/123)
Stat:
StatBase Equip.
Niv.17
For.3540
Int.1010
Con.1717
Dex.1010
ATQ.136
MATQ.100
DEF.10104
MDEf100
Endu.14801655
Vit.8.759.5
AM33

MessageSujet: Re: Winsun ~ Aezroe Cafe   Lun 18 Avr - 19:51

La petite aveugle qui tenait toujours son grand couteau demanda aux gardes, telle renarde malicieuse qu'elle était, d'accompagner une jeune femme innocente et malvoyante afin de récupérer quelque chose de vital pour elle.

Patrouilleur : "Hum. Bien sûr. Donnez moi ce couteau avant de vous blesser. Vous ne craignez plus rien."

Aux vues de leur efficacité, cela n'était sans doute pas plus rassurant que cela.

Patrouilleur : "Accompagnez la serveuse."
-désignant trois des gardes-

Aida était bien entourée, escortée comme une princesse.

John et Saïdako continuaient d'examiner les lieux, à la recherche du moindre indice. Apparemment, ils devaient être fan d'histoires de détective ou encore de contes lugubres.

Les serveuses étaient pour la plupart à moitié traumatisées.

Rito pleurait le frérot, s’apitoyant sur la dépouille sans vie.

Les clients avaient étaient confinés dans la grande salle du café, tous intrigués par les événements.


Pendant qu'Aida réoccuperait ses affaires, soudain, un bruit résonna depuis la salle où les clients étaient cantonnés. Des hurlements de terreur, mais surtout... de douleur...





Patrouilleur : "Mais que se passe t'il?"
-surpris-

Apparemment, les clients, pourtant sous bonne garde, étaient en train de sombrer tel Gamondt et le frérot.





Ma requête fut rapidement acceptée par le commandant des gardes. Seul hic, je devais me séparer de mon couteau de boucher, une arme qui avait pourtant fait ses preuves! Dans le domaine d’abattage de portes au moins...  

Patrouilleur : "Hum. Bien sûr. Donnez moi ce couteau avant de vous blesser. Vous ne craignez plus rien."

" Tenez. "

En même temps, vu la situation ce n'était pas ce pauvre objet qui allait me sauver. Qui sait, peut être que si je n'étai pas armée j'allai être épargnée? Pas que c'était vraiment le premier de mes soucis à cet instant. 

Accompagnée de mes trois gardes fraîchement acquis je me suis rendue aux vestiaires où j'ai du expliquer en long et en large aux gardes que j'allait me débrouiller très bien toute seule et que je n'allai pas faire quoi que ce soit tant que j’entendais leur respiration dans la salle!

Les gentleman hors de la pièce, je pu me me changer pour enfiler ma Raven Dress, mon chapeau sprigapinou trop mimi et bien-sûr, la lame qui me tenait compagnie depuis un moment, la terrifiante Kokorowakeru.

Je n'étai pas vraiment de bonne humeur en la retirant du casier je me souviens. Nul moyen de l'être. Tant de braves gens étaient morts ce soir! Pour l'instant sans raison apparente qui plus est autre que par-ce-qu'ils avaient des yeux semblaient il. Comme si cela ne suffisait pas, j'allai vraisemblablement être amenée à utiliser ma lame en combat quelque chose que je déteste faire encore à ce jour. 

J'en été quasiment sûre à ce stade. 

Voyez-vous, mon petit retrait m'avait laisser le temps de réfléchir sans pleurs de serveuses pour me péter les oreilles. Du coup j'avais à présent une assez bonne idée de ce qui se passait dans le restaurant. 

Même ma conclusion sur l'identité du coupable était décevante. Pour commencer, je n'étais pas la coupable. Ensuite, il était hautement improbable que ce soit l'une des serveuses vu que la moitié si non la totalité avait finit par tomber dans les pommes et pourtant les incidents continuaient. Comme si cela ne suffisait pas, au bout d'un moment elles étaient toutes présentes dans le bureau du patron ce qui les excluaient du meurtre de Gino. Similairement, Rito, Jhon et Saïdako étaient également en ma présence dans le bureau quand Gino vécu ses derniers instants. C'était là la totalité des employés. Peu importe si il y avait une équipe de deux ou plus coupables dans l'établissement, vu le déroulement des événements, les employés étaient lavés de toute suspicion. 

Par conséquent le meurtrier venait d'un tier parti.    

Pas de mystère à élucider, pas d'employé sous payer en quête de vengeance, pas d'histoire glauque de cuisinier cherchant à s’expérimenter avec de nouveaux ingrédients que la morale réprouve. Juste un meurtre. Si le patron avait été le seul à mourir, on aurait pu penser que quelqu'un lui en voulait à lui ou à son entreprise. Ce n'était pourtant pas le cas. Bien que ceci dis, peut être que les autres meurtres servaient uniquement à masquer le premier? C'était une éventualité. 

Mais qu'elle était donc la véritable identité du killer?

Quelqu'un avec un minimum de prouesse magique ou avec un bon sponsor. Pas le premier meurtrier des rues à coup sûr. Il était possible que le patron était l'objet de la mission et que le reste des meurtres étaient juste le criminel qui s'en donnait à cœur joie avant de quitter les lieux. Un criminel qui en avait clairement après les voyants et leurs précieux yeux. Par conséquent je n’avais d'autre piste à poursuivre autre que d'assumer qu'il s'agissait d'une personne avec un handicap similaire ou pire que le mien. Et le seul groupe de personnes ayant la moindre relation avec ce statu et le contexte de cette soirée n'était...
Nul autre que la guilde des Sans-Oils dont Su-Ka m'avait parler plus tôt dans la journée. 

Elle les avaient définis comme une guilde d'assassins aveugles. Si cette légende urbaine avait une once de vérité, alors il était probable que l'asseyant de ce soir avait des liens avec eux. 

Ambiance:
 


Un ultime cri retenti de la salle où se trouvaient les clients qui étaient pourtant sous bonne garde, pille au moment ou je poussai la porte des vestiaires, rejoignant mes précieux gardes du corps. 

Ce dernier incident dissipa le peu de doutes qui me restaient pour cette affaire.

En compagnie des gardes je me suis rendue rapidement dans la grande salle. Je savais ce qui me restait à faire. 

Je vous ai pas parlé du mystère de la chambre close, je vais y remédier tout de suite. Comment le patron a t'il était tué alors qu'il était pourtant seul dans son bureau? Comment Gino trouva la mort quelques minutes plus tard alors que tout le monde venait d'emprunter le couloir dans lequel il s'est réfugié? Comment quelqu'un venait vraisemblablement de clamser sous les yeux des gardes? C'était très simple.

Le tueur était invisible.

Pas une invisibilité de merde vendue dans un magasin de farces et attrapes non plus! Une invisibilité qui le protégeait même de mes yeux! Bien-sûr que le bureau du patron était fermé à clé! Sauf que l'assassin s'y était introduis avant l'arrivé du boss et l'attendait en embuscade! Quand nous sommes entrés dans la pièce, le meurtrier était encore dedans! C'est nous qui l'avons libéré en ouvrant la porte! Ensuite il sortit tranquille et tua Gino qui était sur son chemin dans l'étroit couloir, avant de frapper sa troisième victime dans la salle!

J'étais en salle. J'étais avec le meurtrier.

Puisque mes yeux n'en étaient pas capables, cela ne me laissait plus qu'une seule méthode pour localiser le tueur.

" Sasayaki. "

J'ai claqué mes doigts, envoyant une vague de son dans la salle. Cette vague allait révéler une personne que je ne pouvais pas voir jusque là. C'était cette personne qui allait se prendre un magnifique coup tranchant à la diagonale!
J'avais que cette attaque surprise de mon côté, espérant que ça allait suffire à résoudre l'affaire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neuro
Rang D
Rang D
avatar

Messages : 557
Date d'inscription : 11/08/2013

Feuille de personnage
Points de Vie:
769/1710  (769/1710)
Points de Mana:
64/123  (64/123)
Stat:
StatBase Equip.
Niv.17
For.3540
Int.1010
Con.1717
Dex.1010
ATQ.136
MATQ.100
DEF.10104
MDEf100
Endu.14801655
Vit.8.759.5
AM33

MessageSujet: Re: Winsun ~ Aezroe Cafe   Dim 15 Mai - 17:25

Aida, une fois parée, arriva avec les gardes dans la grand salle, où il purent admirer le massacre causé par le criminel.

La plupart des clients avaient les yeux arrachés et baignaient dans leur sang. Même les puissants gardes qui occupaient les lieux avaient subit le même traitement.

L'aveugle utilisa sa fameuse technique du sonar ninja de l'ombre. Claquant des doigts, elle sonda la pièce.

Elle remarqua alors que quelque chose était accroché au plafond à plusieurs mètres de hauteur.

Il s'agissait d'une créature hideuse avec des tentacules. Semblable à un poulpe des enfers.

La créature se dirigeait vers le conduit de ventilation à toute hâte. Puis elle disparu dans celui-ci.

Les gardes n'avaient rien remarqué, trop choqués par leur collègues qui gisaient dans le sang, accompagné par quelques clients.


Garde : "Mais c'est terrible!!! Qui a bien pu faire ça?"

Le mystère de la chambre close était donc résolu. La créature était passé par les conduits de ventilation qui reliaient chaque pièces. Sa texture de poule lui permettait d'emprunter des chemins impraticables par quelqu'un de taille humaine.

De plus, la créature semblait utiliser ses terribles tentacules pour crever les noeils de ses victimes.

Comment la petite aveugle va elle réagir à cette terrible découverte? Osera t'elle affronter le tentacule tueur de noeil?