Partagez | 
 

 Égouts de Dormnuill

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Apollo Anansi
Rang D
Rang D
avatar

Messages : 260
Date d'inscription : 26/08/2013
Age : 24

Feuille de personnage
Points de Vie:
1310/1310  (1310/1310)
Points de Mana:
197/197  (197/197)
Stat:
StatBase Equip.
Niv.99
For.88
Int.2525
Con.1515
Dex.813
ATQ.7575
MATQ.160160
DEF.103103
MDEf4040
Endu.505505
Vit.46
AM12

MessageSujet: Re: Égouts de Dormnuill   Mer 27 Jan - 1:18

Depuis l’arrière des caisses, Apollo entendit le hurlement putride sortant du corps de son ami Terkio. L’attaque en donnait des nausées à Apollo, tellement c’était dégueulasse.
Mais il commençait à fatiguer, et avait besoin d’énergie s’il voulait finir ce combat. Il lança donc un sort de [Sourire de Lilith] pour régénérer son endurance.
Finalement, quand l’attaque de l’abomination s’acheva son attaque de gerbe, Apollo en profita pour sortir de sa planque, et charger l’abomination, armé de son chakram. Il devait en finir dès que possible, même l’abomination ne devrait plus tenir trop longtemps.




"Le bien, le mal peuvent-ils être quantifiés? Le destin d'une âme n'a-t-elle pas une valeur si inestimable qu'il n'est pas possible de la réduire à une simple mesure? Telle est la question..." -Apollo Anansi

"Ne jouez pas à saute-mouton avec une licorne!" - Emilia Anansi

"Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n'en sont que des acteurs. Et notre vie durant, nous jouons plusieurs rôles." - ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayné
Rang D
Rang D
avatar

Messages : 457
Date d'inscription : 13/08/2013
Age : 25

Feuille de personnage
Points de Vie:
1277/1277  (1277/1277)
Points de Mana:
113/113  (113/113)
Stat:
StatBase Equip.
Niv.14
For.2020
Int.1010
Con.1212
Dex.2424
ATQ.085
MATQ.3450
DEF.890
MDEf2460
Endu.880880
Vit.1212
AM44

MessageSujet: Re: Égouts de Dormnuill   Jeu 28 Jan - 1:14

Ambiance:
 
 
L’ultime attaque de l’abomination terminée, Apollo décide d’en finir et tente le tout pour le tout.

Le guide charge frénétiquement et avec bravoure l’abomination enflammée, chakram lumineux en main, prêt à en découdre une bonne fois pour toutes!
Le monstre, le voyant réapparaître de derrière les caisses et foncer droit sur lui, se hisse de toute sa hauteur, dépassant le guide d’au moins deux têtes, et prend une grande inspiration en tendant les bras vers l’arrière. 

Le warden gris a une assez bonne idée de ce qui l’attend en lisant le flux de mana et les mouvements de la créature. Un hurlement putride combiné à de l’énergie de mort, un rayon visant probablement à le décomposer!

Le duel se joue sur une question de seconde!

Apollo, déjà à bout de forces, pousse ses limites physiques dans une poussée d’adrénaline qui lui permet d’atteindre le géant en flammes juste à temps. Le warden saute et plante le chakram de lumière dans la tête du mort vivant de toutes ses forces!

Il tombe alors aux pieds de la créature, complètement exténué.

Le temps semble s’être arrêté.

Le chakram, une fois de plus est resté figé dans la chaire de l’abomination, en plein milieu de son front cette fois.

Le monstre ne bouge plus, le warden en fait de même.

Seul mouvement dans la salle, celui des flammes qui dévorent encore la chaire de la créature en décomposition.

La balle d’énergie verdâtre qui se formait dans la bouche béante de l’ennemi se dissipe, son souffle se coupe.

Un grand silence vient accompagner le manque de mouvement dans la salle, seul le cliquetis des flammes le trouble.

Ambiance:
 

Puis le monstre tombe à genoux, l’expression toujours figée sur son visage.
Apollo évite in extremis grâce à une roulade latérale le corps massif qui tombe d’un bruit sourd là où il se trouvait il y a à peine une seconde.

Il se retrouve allongé dos au sol.

Exténué.

Mais il se retrouve vainqueur.

Les flammes finissent par s’éteindre.

Elles n’ont pas brûlé la totalité du corps finalement.

Une voix familière surprend alors Apollo.

C’est celle de Terkio.

Le fantôme est arrivé juste à temps pour voir le dernier échange.

Les derniers moments de son enveloppe corporelle.

Il est accompagné d’Emilia.

Terkio : « C’est enfin terminé. »

Ses paroles sont lentes, le moment émotionnellement chargé.

Le fait d’être mort ne semble, du moins momentanément, ne pas empêcher Terkio d’être triste, troublé, humain.

Terkio : « Après tout ce temps. Tant d’années. »

Il fixe les restes de son corps, visiblement perdu dans ses pensées et souvenirs.

Puis il finit par se tourner vers le guide encore au sol qui essaye de récupérer son souffle.

Terkio : « Vous avez réussi Apollo. Vous avez tenu votre parole. Je vous en suis éternellement reconnaissant. »

Puis Apollo put distinguer quelque chose d’inhabituel chez Terkio, quelque chose qu’il n’avait jamais vu auparavant !

Un sourire.

Chaud et rempli de gratitude.

Terkio : « Vous avez bravé tant de périls au risque de votre vie, tout çà pour aider un homme déjà mort depuis longtemps! Vous avez passé le pacte avec la Dame Blanche et avez combattu avec succès les forces de Vekel. Mon cher… »

Le fantôme vint prêt du guide et s’agenouilla à ses côtés à la manière des chevaliers devant leur roi.

Terkio : « Vous êtes vraiment, un magnifique guide! Si n’importe quand je peux vous venir en aide de n’importe quelle façon, n’hésitez pas à m’appeler! »

Terkio se releva, il regarda Apollo d’un regard presque rempli de tendresse.
Il secoua la tête faisant un oui approbateur, comme si pour confirmer à lui-même la vérité de ce qu’il venait de dire.

Terkio : « Je suis sûr que vos parents seraient très fiers de vous. Je ne les ai connus que brièvement mais j’en suis certain. »

Le spectre se tut pendant un instant. Il reprit sur un ton plus sérieux, plus formel.

Ambiance:
 

Terkio : « Ophélia a fui les égouts, accompagnée de la monstruosité qu’elle anime. C’est une grande chose que vous avez réussi Apollo, vous ne pouvez pas imaginer. Ce doit être la première fois dans au moins cinquante ans que cette femme va quitter cette ville. Leur relation était, hideuse j’oserai dire. 

Ophélia n’est pas venue à Dormnuill de son propre gré. Elle était prisonnière ici, autant avant qu’après sa mort. Bien qu’elle a voulu mettre de côté sa situation pour œuvrer à mes côtés pour le bien des peuples d’Haerii, la ville finit par la rejeter, rapide à juger, ne cherchant pas à comprendre le véritable but de ses recherches. Elle fut la victime d’une intrigue politique, comme il y en avait alors et comme il y en a toujours aujourd’hui. Bien que ne se mêlant que de ses propres affaires, rien que son existence ici à Dormnuill gênait certains.

L’ambition et la folie de ces hommes, graissèrent d’or les mains de l’assassin qui mit subitement fin à la vie d’Ophélia. C’était un homme capable, mais il n’avait rien à avoir avec Dormnuill, sa politique ou même la princesse elle-même. On lui a offert un contrat avec une bonne somme d’or à la clé et il a accepté. Je suis sûr que lui aussi ignorait tout des efforts d’Ophélia, ça ne devait être qu’une mission comme une autre pour lui! »

Un mauvais sourire apparut alors sur les lèvres transparentes du vieux guide.

Terkio : « Tous ces hommes ont cher payé leur ignorance et leurs ambitions! Tous, sans exception furent terrassés par la princesse elle-même, puis réanimés pour la servir dans leur mort. On en a sauvé une partie quand je suis venu accompagné de mes amis mercenaires à Dormnuill et lors de notre charge dans les égouts, mais pas tous. »

Puis son visage devint dur, hargneux même.

Ambiance:
 

Terkio : « Avez-vous déjà entendu le nom Hellpoemer Apollo? Le poète des enfers. C’est le nom de l’ennemi principal des guides à travers tout Haerii. C’est une guilde de nécromanciens fanatiques au service de Vekel. C’est la chef de cette guilde, une femme du nom de Sinestra, qui a transformée Ophélia en liche. J’ai raison de croire que c’est encore elle qui l’a réanimée cette fois-ci. Ophélia n’était plus la même après être revenue la première fois. Elle est devenue folle de tristesse et de colère. Elle a chassé un à un les gens responsables pour sa chute et leur a fait subir de terribles souffrances. Cependant elle ne s’est pas arrêtée là. 

A ses yeux, la ville elle-même était aussi à blâmer! Une ville qu’elle s’était efforcée d’améliorer, d’aider, malgré le fait d’y être prisonnière. Une ville qui s’est rapidement retournée contre elle, sans prendre en compte ses intentions, ni les services qu’elle leur avait rendus. Quand le dernier des responsables pour son assassinat fut réduit en marionnette, Ophélia tourna alors sa rage vers la ville et ses citoyens. Tuant par dizaines ceux qu’elle avait jadis cherché à protéger. Elle était beaucoup plus puissante alors, nous avons eu beaucoup de chance de pouvoir la confronter aussitôt après sa réanimation cette fois-ci. Je crains que si elle avait eu aujourd’hui ne serait-ce qu’un fragment de la puissance qu’elle avait alors, votre sort n’aurait été guère meilleur que le mien! »   
 
Il se calma un petit peu, redevenant légèrement triste.

Terkio : « Quand j’ai appris les nouvelles des massacres ayant lieux à Dormnuill. J’ai eu vite fait d’envoyer quelques lettres demandant l’aide de quelques personnes que je jugeais appropriées. Les mercenaires, ces squelettes que vous avez combattus en route vers la princesse. Eux aussi était bien différents à l’époque, de braves guerriers et de bon gens. Je ne vous cache pas d’ailleurs, que j’avais osé espérer que vous puissiez récupérer leurs restes comme les miens pour nous donner un enterrement correct. Cependant, avec l’état présent des égouts cela est impossible. Je dois aussi avouer, que finalement je ne nous trouve pas dignes de ce genre de rites.

L’esprit troublé, j’ai mené ces hommes et moi-même à nos morts dans ces égouts. Certes nous avons réussi à arrêter Ophélia bien qu’au prix de leurs vies, puis j’ai réussi à la sceller au prix de la mienne, ou du moins c’est ce que je pensais. Je vois maintenant que nos efforts étaient vains face à la puissance de Hellpoemer. Nous avons donné tout ce que nous étions pour mettre une fin à ce qu’était devenue Ophélia, et la voilà de retour. Nous ne méritons pas de derniers rites. Nous avons échoué. La paix que vous avez apporté à nos restes suffira. »

Terkio se ressaisit, reprenant un semblant de bonne humeur, ou du moins revenant à son état d’esprit habituel.

Terkio : « Je ne pense pas que la princesse cherchera à réutiliser les corps de mes camarades. Seul le mien doit avoir un intérêt à ses yeux. Je suis après tout celui qui l’a condamnée à rester ici la seconde fois. Tant qu’elle existe dans ce monde, Ophélia cherchera toujours la destruction de Dormnuill, elle sera de retour dès qu’elle en aura la chance. Je ne veux pas que mon cadavre serve à nouveau les plans néfastes de cette femme. Je n’ai plus qu’une seule chose à vous demander Apollo!


Ophélia est une maîtresse de l’eau. Brûlez mon corps! Brûlez le jusqu’à ce qu’il n’en reste plus que des cendres! Elle ne pourra plus l’utiliser. » 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apollo Anansi
Rang D
Rang D
avatar

Messages : 260
Date d'inscription : 26/08/2013
Age : 24

Feuille de personnage
Points de Vie:
1310/1310  (1310/1310)
Points de Mana:
197/197  (197/197)
Stat:
StatBase Equip.
Niv.99
For.88
Int.2525
Con.1515
Dex.813
ATQ.7575
MATQ.160160
DEF.103103
MDEf4040
Endu.505505
Vit.46
AM12

MessageSujet: Re: Égouts de Dormnuill   Jeu 28 Jan - 14:18

Tout se passa très vite. Dans une fenêtre de quelques secondes, Apollo vit l’occasion d’en finir avec ce combat. Il était à bout de forces, et l’abomination avait subi des dommages importants. Le combat ne pouvait plus durer.
Il chargea alors que l’abomination semblait récupérer de sa dernière attaque à outrance, et alors que l’abomination s'apprêtait à attaquer de nouveau, Apollo enfonça l’Astre Rouge dans son front avec toutes les forces qui lui restaient. Ça passait ou ça cassait.

Apollo s’écroula avant de voir si son attaque avait réussi. Il n’avait plus la force de lever les yeux, si ça ne marchait pas tant pis, il avait donné.
Après un long moment de silence rythmé par le crépitement périodique des flammes spirituelles sur le corps de l’abomination, cette dernière finit par tomber en avant, manquant d’écraser Apollo sous son poids.

Apollo resta là, dos au sol, à reprendre son souffle pendant un moment. Il ne sentait plus ses membres, ses blessures étaient dangereusement sales; mais son devoir avait été accompli. Apollo soupira de soulagement alors que les dernières flammes spirituelles s’éteignaient sur le corps de Terkio.


Emilia: “Il y a une odeur de grillades, ici.”

Apollo: “En effet, on à décidé de faire un barbecue surprise pour fêter la venue d’Ophélia à Dormnuill! On attendait plus que vous et la princesse…”

Sa voix était faible et soufflée. Mais il avait besoin de plaisanter un peu avec sa soeur. Cette touche d’humour fraternel, même dans les pires situations, n’avait pas de prix.


Terkio : « C’est enfin terminé. »

Il parlait lentement, en transe. Comme s’il sortait d’un rêve… D’un sommeil onirique, trop long et trop douloureux.

Apollo: “ Content de servir. Votre facturation pour les service d’Anansi & Cie arrivera dans le courant de la semaine.” dit-il avec un sourire d’enfant malade, toujours au sol.

Terkio : « Après tout ce temps. Tant d’années. »

Apollo: “...Désolé, Terkio. J’aurais aimé pouvoir vous rendre votre corps dans un meilleur état. Je sais que ça ne vous gêne pas, mais vous méritiez mieux quand même.”

Terkio : « Vous avez réussi Apollo. Vous avez tenu votre parole. Je vous en suis éternellement reconnaissant. »

Apollo: “Eh, ne me flattez pas trop Terkio, je vais finir… par… rougir…”

Les étoiles qui dansaient devant ses yeux commençaient à s’estomper. Il reprenait lentement son souffle. Finalement, dans un énième effort de trop, Apollo se redressa et s’assit au sol, les jambes croisées. Il fût surpris par le sourire de Terkio, mais en le voyant, le lui rendit en souriant lui-même à pleine dents. C’était aussi ça, le travail du Guide. La reconnaissance, la plus digne et la plus belle des récompenses qu’on pouvait lui offrir.

Terkio : « Vous avez bravé tant de périls au risque de votre vie, tout çà pour aider un homme déjà mort depuis longtemps! Vous avez passé le pacte avec la Dame Blanche et avez combattu avec succès les forces de Vekel. Mon cher… Vous êtes vraiment, un magnifique guide! Si n’importe quand je peux vous venir en aide de n’importe quelle façon, n’hésitez pas à m’appeler! »

Apollo: “Relevez-vous, Terkio! J’ai beau avoir fait ma part ce soir, vous avez déjà tout offert à la cause, c’est à moi de m’agenouiller devant vous, et non pas l’inverse!”

Imitant son mouvement, Apollo s’agenouilla devant Terkio aussi. Apollo, exténué, le fît maladroitement, mais avec autant de noblesse et de sincérité dans son mouvement que le Guide Blanc. Les deux se relevèrent au même moment.

Terkio : « Je suis sûr que vos parents seraient très fiers de vous. Je ne les ai connus que brièvement mais j’en suis certain. »

Apollo ne réagit pas. Il n’avait plus toute sa tête, à ce moment-là. Mais Emilia, elle, releva immédiatement la bombe lancée par Terkio.

Emilia : “Terkio?! Nos parents?! Que savez-vous de nos parents?!”

Après qu’ils eûrent entendus ce que Terkio avait à dire sur leurs parents, il retournèrent au sujet duquel ils s’étaient éloignés. Terkio reprit un air grave, et Apollo, qui avait eu le temps de récupérer, se releva pour aller s’asseoir sur une des caisses de la plateforme. Malgré l’état dans lequel il était, il avait reprit un peu de dignité.

Terkio : « Ophélia a fui les égouts, accompagnée de la monstruosité qu’elle anime. C’est une grande chose que vous avez réussi Apollo, vous ne pouvez pas imaginer. Ce doit être la première fois dans au moins cinquante ans que cette femme va quitter cette ville. Leur relation était, hideuse j’oserai dire.

Ophélia n’est pas venue à Dormnuill de son propre gré. Elle était prisonnière ici, autant avant qu’après sa mort. Bien qu’elle a voulu mettre de côté sa situation pour œuvrer à mes côtés pour le bien des peuples d’Haerii, la ville finit par la rejeter, rapide à juger, ne cherchant pas à comprendre le véritable but de ses recherches. Elle fut la victime d’une intrigue politique, comme il y en avait alors et comme il y en a toujours aujourd’hui. Bien que ne se mêlant que de ses propres affaires, rien que son existence ici à Dormnuill gênait certains.

L’ambition et la folie de ces hommes, graissèrent d’or les mains de l’assassin qui mit subitement fin à la vie d’Ophélia. C’était un homme capable, mais il n’avait rien à avoir avec Dormnuill, sa politique ou même la princesse elle-même. On lui a offert un contrat avec une bonne somme d’or à la clé et il a accepté. Je suis sûr que lui aussi ignorait tout des efforts d’Ophélia, ça ne devait être qu’une mission comme une autre pour lui! »


Apollo resta silencieux. Ce n’était pas la première fois qu’il entendait un drame similaire. Les histoires d’assassins, de vies interrompues trop tôt étaient le quotidien des guides. Apollo avait finalement appris a les accepter telles qu’elles étaient, sans assigner de blâme, sans lamenter qui que ce soit.
Ces tragédies étaient souvent juste le fruit d’un destin trop dur, et étaient trop souvent que la signature de la nature humaine. Rien ne pouvait être fait… A part si Apollo avait, en sa possession…


Terkio : « Tous ces hommes ont cher payé leur ignorance et leurs ambitions! Tous, sans exception furent terrassés par la princesse elle-même, puis réanimés pour la servir dans leur mort. On en a sauvé une partie quand je suis venu accompagné de mes amis mercenaires à Dormnuill et lors de notre charge dans les égouts, mais pas tous. »

Apollo ne pût s’empêcher de penser que certains n’avaient probablement pas mérité la rédemption, malgré tout. Le travail d’un Guide était de sauver toutes les âmes, car sans Guide, une âme perdue était condamné à une éternité de souffrances. Mais Apollo ne pouvait s’empêcher de penser que certains avaient mérité une punition, ne serait-ce que temporaire.
C’était ce train de pensée qui faisait d’Apollo un Warden Gris, contrairement à Terkio, qui était Blanc.


Terkio : « Avez-vous déjà entendu le nom Hellpoemer Apollo? Le poète des enfers. C’est le nom de l’ennemi principal des guides à travers tout Haerii. C’est une guilde de nécromanciens fanatiques au service de Vekel. C’est la chef de cette guilde, une femme du nom de Sinestra, qui a transformée Ophélia en liche. J’ai raison de croire que c’est encore elle qui l’a réanimée cette fois-ci. Ophélia n’était plus la même après être revenue la première fois. Elle est devenue folle de tristesse et de colère. Elle a chassé un à un les gens responsables pour sa chute et leur a fait subir de terribles souffrances. Cependant elle ne s’est pas arrêtée là.

A ses yeux, la ville elle-même était aussi à blâmer! Une ville qu’elle s’était efforcée d’améliorer, d’aider, malgré le fait d’y être prisonnière. Une ville qui s’est rapidement retournée contre elle, sans prendre en compte ses intentions, ni les services qu’elle leur avait rendus. Quand le dernier des responsables pour son assassinat fut réduit en marionnette, Ophélia tourna alors sa rage vers la ville et ses citoyens. Tuant par dizaines ceux qu’elle avait jadis cherché à protéger. Elle était beaucoup plus puissante alors, nous avons eu beaucoup de chance de pouvoir la confronter aussitôt après sa réanimation cette fois-ci. Je crains que si elle avait eu aujourd’hui ne serait-ce qu’un fragment de la puissance qu’elle avait alors, votre sort n’aurait été guère meilleur que le mien! »


Apollo resta silencieux un moment. Puis répondit à Terkio.

Apollo: “Le destin d’Ophélia est une tragédie sans nom. Et je maintiens ma promesse, Terkio. Je ferais ce qui est en mon pouvoir pour la ramener à nos côtés. Après une éternité de damnation, elle mérite que l’on donne tout ce que nous avons pour la sauver, et c’est ce que j’ai l’intention de faire. Il me faudra votre aide, quand l’occasion se présentera.”

Terkio : « Quand j’ai appris les nouvelles des massacres ayant lieux à Dormnuill. J’ai eu vite fait d’envoyer quelques lettres demandant l’aide de quelques personnes que je jugeais appropriées. Les mercenaires, ces squelettes que vous avez combattus en route vers la princesse. Eux aussi était bien différents à l’époque, de braves guerriers et de bon gens. Je ne vous cache pas d’ailleurs, que j’avais osé espérer que vous puissiez récupérer leurs restes comme les miens pour nous donner un enterrement correct. Cependant, avec l’état présent des égouts cela est impossible. Je dois aussi avouer, que finalement je ne nous trouve pas dignes de ce genre de rites.

L’esprit troublé, j’ai mené ces hommes et moi-même à nos morts dans ces égouts. Certes nous avons réussi à arrêter Ophélia bien qu’au prix de leurs vies, puis j’ai réussi à la sceller au prix de la mienne, ou du moins c’est ce que je pensais. Je vois maintenant que nos efforts étaient vains face à la puissance de Hellpoemer. Nous avons donné tout ce que nous étions pour mettre une fin à ce qu’était devenue Ophélia, et la voilà de retour. Nous ne méritons pas de derniers rites. Nous avons échoué. La paix que vous avez apporté à nos restes suffira. »


Apollo: “NON!” Apollo avait haussé le ton. Il avait crié avec colère. “VOUS. N’AVEZ. PAS. ÉCHOUÉ! Tu l’as dit toi-même! Vous avez sauvé des âmes, vous avez arrêté le massacre d’Ophélia, malgré l’urgence de la situation et l’absence de préparation! Vous avez donné vos âmes à la cause pour le salut d’autres, d’inconnus! En vérité, chacun d’entre vous mérite le titre de paladin, et ça à été un honneur de pouvoir vous apporter le repos. Mais vous n’avez pas à vous excuser! Gardez la tête haute, parce que chacun d’entre vous, qui avez fait le sacrifice ultime dans la vie et dans la mort, méritez plus. BIEN PLUS! Certains de ces hommes n’étaient même pas des Guides! Et maintenant, vous me dites que vous ne méritez pas de derniers rites? Bien sûr que si!... Bien sûr que si…!”

Un sentiment amer envahit Apollo. Il n’avait plus moyen d’accéder aux corps des autres hommes qui avaient combattu avec Terkio. Il ne pouvait pas leur donner plus. Eux, qui méritaient tellement mieux…

Terkio : « Je ne pense pas que la princesse cherchera à réutiliser les corps de mes camarades. Seul le mien doit avoir un intérêt à ses yeux. Je suis après tout celui qui l’a condamnée à rester ici la seconde fois. Tant qu’elle existe dans ce monde, Ophélia cherchera toujours la destruction de Dormnuill, elle sera de retour dès qu’elle en aura la chance. Je ne veux pas que mon cadavre serve à nouveau les plans néfastes de cette femme. Je n’ai plus qu’une seule chose à vous demander Apollo!

Ophélia est une maîtresse de l’eau. Brûlez mon corps! Brûlez le jusqu’à ce qu’il n’en reste plus que des cendres! Elle ne pourra plus l’utiliser. »


Apollo acquiesça de manière solennelle à la demande de Terkio. Il s’approcha lentement du corps de Terkio. Il sortit les carreaux incendiaires qu’il lui restait, les brisèrent et répendirent le liquide inflammable sur les restes de Terkio. Emilia vint se tenir aux côtés d’Apollo alors qu’il s’exécutait.

Emilia: “Fréro, je peux?”

Apollo lui offrit un sourire plein de fierté.

Apollo: “Je ne me serais contenté de rien d’autre.”

La soeur acquiesca. Apollo retira son chakram du front de l’abomination et arrangea les restes de Terkio pour leur donner un air aussi présentable que possible. Le frère et la soeur s’agenouillèrent ensuite de chaque côté du corps de Terkio.

Emilia: “Questeur Terkio des Guides Blancs! Vos actes parlent pour vous! Ceux qui portent le Kel-Em-Vor vous saluent! Moi, Emilia, Anansi de sang et de nom, salue votre bravoure et votre sacrifice!”

Apollo: “Moi, Apollo, Anansi de sang et de nom, salue votre générosité et votre dévotion à faire le bien, et à faire ce qui est juste!”

Emilia: “Les Wardens vous sourient, et saluent vos valeurs! Nous accordons maintenant le repos éternel a votre enveloppe charnelle, que vous avez offert, elle aussi, pour le bien de tous! Que la Dame Blanche vous accorde le repos, à vous et vos compagnons, car vous avez donné sans compter, sans considération des limites de l’appel du devoir!”

Apollo leva son chakram devant lui, au dessus du corps du défunt Warden. Les flammes spirituelles qui émanaient de l’Astre Rouge quittèrent d’elles mêmes le chakram pour venir lécher les restes de Terkio. Sans plus tarder, les flammes spirituelles prirent sur le corps du Guide, et le corps commença à se consumer.
Enfin, après tout ce temps.

Les deux Anansi restèrent agenouillés jusqu’à ce que le corps ne soit plus que cendres. Comme il aurait dû être depuis longtemps.





"Le bien, le mal peuvent-ils être quantifiés? Le destin d'une âme n'a-t-elle pas une valeur si inestimable qu'il n'est pas possible de la réduire à une simple mesure? Telle est la question..." -Apollo Anansi

"Ne jouez pas à saute-mouton avec une licorne!" - Emilia Anansi

"Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n'en sont que des acteurs. Et notre vie durant, nous jouons plusieurs rôles." - ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayné
Rang D
Rang D
avatar

Messages : 457
Date d'inscription : 13/08/2013
Age : 25

Feuille de personnage
Points de Vie:
1277/1277  (1277/1277)
Points de Mana:
113/113  (113/113)
Stat:
StatBase Equip.
Niv.14
For.2020
Int.1010
Con.1212
Dex.2424
ATQ.085
MATQ.3450
DEF.890
MDEf2460
Endu.880880
Vit.1212
AM44

MessageSujet: Re: Égouts de Dormnuill   Jeu 28 Jan - 20:37

Emilia : “Terkio?! Nos parents?! Que savez-vous de nos parents?!”

Terkio fut légèrement étonné. Il ne s'attendait pas à telle réaction. Les parents de ces enfants étaient connus de tous les guides d'Haerii, était il possible que personne n'ai à ce jour encore accosté le sujet? Impensable! Ces enfants méritaient de savoir!

Ambiance:
 

Terkio: " Mes pauvres enfants. Je pensai que vous saviez. Que quelqu'un vous aurait expliqué depuis le temps! Serait il possible que personne ne vous ait rien dit? "

Il attendit confirmation, tellement la chose lui semblait incroyable!

Terkio: " Je vais vous dire tout ce que je sais, bien que je crains que ce ne soit pas tout ce que vous méritez! Vos parents mes enfants, étaient les plus grands guides dans l'histoire d'Haerii. Il n'y a pas un seul guide en ce monde qui ne connaisse pas le nom Anansi. Ils étaient de véritables paragons, une inspiration pour nous tous! Ils ont sauvé d’innombrables âmes et on gardé les ténèbres écartés d'Haerii! Je ne les ai rencontrés qu'une seule fois et c'était un grand honneur. Votre mère s'appelait Lilith, elle semblait être le genre de personne voyant le bien dans n'importe qui et capable de maintenir un sourire face à toute épreuve. Votre père, Ariel de nom, était un homme très sage, il était capable de mesurer le pour et le contre de chaque situation et trancher, acceptant parfois des conséquences qui briseraient au centuple l'esprit de toute autre personne! "

L'admiration, l'émerveillement même pouvait se lire sur son visage, avant que celui-ci ne s'assombrisse à nouveau.

Terkio: " Et ils étaient très puissants aussi. Trop puissants pour être laissés en vie. Je pense que vos parents ont toujours sut ce qui les attendaient quand ils ont assumé le rôle de guide. Ils savaient que c'est quelque chose dont on ne peut se détacher. Que leurs ennemis avaient la volonté et les moyens de les poursuivre jusqu'à ce que mort s'en suive et au delà à leur bon vouloir. Je pense que c'est quelques chose qu'ils ont prit en compte quand ils ont décidé de s'installer à Psarosoupa. Le pays avaient beaucoup d'âmes tourmentées, comme c'est le cas encore aujourd'hui d'ailleurs. Mais au moins ils allaient être mieux cachés qu'ailleurs. Les gens de ce pays sont très méfiant à l'égard de la magie et de ses utilisateurs! Ça allait être dur pour les nécromanciens de se mouvoir librement et de passer inaperçus. Vos parents ont alors décidé de prendre une retraite temporaire, quittant les premières lignes du combat contre Vekel pour prendre le temps de vous élever correctement. Dans un endroit paisible. "

Puis sa voix devint encore plus grave, triste et frustrée.

Terkio: " Je ne sais pas comment Hellpoemer a trouvé vos parents. Ce que je sais, c'est qu'il n'en fallu rien de moins que la chef de la guilde et même l'aide de divinités pour réussir à vaincre vos parents. On nous a dit qu'ils se sont battus avec vaillance jusqu'à la fin. "

Il continua, amer. 

Terkio: " Je ne comprend pas pourquoi votre manoir n'était pas mieux gardé! La Dame Blanche, le reste des guides! Ils savaient tous que cela pouvait arrivé et pourtant personne ne fit un geste pour vous aider avant qu'il ne soit trop tard! Je dois admettre, à mon plus grand regret, que cela inclue moi même. Je ne peux même pas vous demander de me pardonner, car rien ne peut effacer les souffrances que nos erreurs vous ont causées. "  

Ses paroles étaient honnêtes. Terkio avait vraiment tout d'un chevalier. Même si il lui manquait l'armure, il possédait un code d'honneur et une loyauté à en faire rougir le plus célébré des paladins. Il continua plus calmement, ayant fait enfin ses excuses qui lui déchiraient l'esprit pendant des années.

Terkio: " Je vais vous parler un peu plus tard de l'héritage de vos parents. Du moins la partie dont je suis au courant. Je suis sûr que si vous avez jamais la chance de rencontrer d'autres guides, ils pourront vous dire d'autres choses sur vos parents. Bien que les personnes les connaissant le mieux doivent indéniablement être la chef des guides et la Dame Blanche. "

Suivit la discussion sur le passé et les circonstances de la mort d'Ophélia.

Apollo: “Le destin d’Ophélia est une tragédie sans nom. Et je maintiens ma promesse, Terkio. Je ferais ce qui est en mon pouvoir pour la ramener à nos côtés. Après une éternité de damnation, elle mérite que l’on donne tout ce que nous avons pour la sauver, et c’est ce que j’ai l’intention de faire. Il me faudra votre aide, quand l’occasion se présentera.”

Terkio resta pensif. Son amie méritait elle vraiment d'être sauvée? Après tout ce qu'elle avait fait? Tout ce qu'elle était devenue? Le vieux guide était fatigué. Épuisé et bien trop impliqué dans cette affaire pour pouvoir rendre un jugement clair. Il allait faire confiance à Apollo une fois de plus et l'assister de son mieux, quelle que soit sa décision finale au sujet de la princesse.

Terkio: " Je serais sans fautes à vos côtés quand le moment viendra de finalement délivrer l'âme d'Ophélia. Peu importe la méthode que vous choisirez le moment venu. "

Le fantôme continua alors son récit. 

Apollo: “NON!” Apollo avait haussé le ton. Il avait crié avec colère. “VOUS. N’AVEZ. PAS. ÉCHOUÉ! Tu l’as dit toi-même! Vous avez sauvé des âmes, vous avez arrêté le massacre d’Ophélia, malgré l’urgence de la situation et l’absence de préparation! Vous avez donné vos âmes à la cause pour le salut d’autres, d’inconnus! En vérité, chacun d’entre vous mérite le titre de paladin, et ça à été un honneur de pouvoir vous apporter le repos. Mais vous n’avez pas à vous excuser! Gardez la tête haute, parce que chacun d’entre vous, qui avez fait le sacrifice ultime dans la vie et dans la mort, méritez plus. BIEN PLUS! Certains de ces hommes n’étaient même pas des Guides! Et maintenant, vous me dites que vous ne méritez pas de derniers rites? Bien sûr que si!... Bien sûr que si…!”

Ambiance:
 

Terkio resta ému, dans une contemplation silencieuse totale pendant qu'Apollo lui criait dessus.

Il n'avait jamais imaginé.

Pour lui, sa vie s'était arrêtée il y avait longtemps, et sa mort ne consistait à peu de choses au delà d'être le gardien éternel de la princesse liche qu'il n'avait pas pu achever.

Voir un inconnu, un vivant, crier, se révolter à sa place. 

L'émotion était insoutenable, l'amenant presque aux larmes. 

C'était là des paroles véritablement salvatrices pour l'esprit du guide blanc.
Des choses qu'il avait vraiment besoin d'entendre.

L'hardeur d'Apollo renouvela la détermination de son prédécesseur, qui lui demanda d'accomplir cette ultime tâche en son nom. Se débarrasser de la dernière chose qui pouvait lui apporter déshonneur, son propre corps. 

La fratrie Anansi, teint alors une cérémonie au delà de toutes les espérances du vieux guide. 

Emilia: “Questeur Terkio des Guides Blancs! Vos actes parlent pour vous! Ceux qui portent le Kel-Em-Vor vous saluent! Moi, Emilia, Anansi de sang et de nom, salue votre bravoure et votre sacrifice!”

Apollo: “Moi, Apollo, Anansi de sang et de nom, salue votre générosité et votre dévotion à faire le bien, et à faire ce qui est juste!”

Emilia: “Les Wardens vous sourient, et saluent vos valeurs! Nous accordons maintenant le repos éternel a votre enveloppe charnelle, que vous avez offert, elle aussi, pour le bien de tous! Que la Dame Blanche vous accorde le repos, à vous et vos compagnons, car vous avez donné sans compter, sans considération des limites de l’appel du devoir!”

Terkio était vaincu.
Des larmes spectrales coulaient tout au long de ses joues transparentes. 
Il couvrit son visage de la main, tout en continuant à pleurer de bonheur.

Terkio: " Vous êtes vraiment... De sublimes guides! "

Il y eut quelques minutes de silence, où seuls les bruits des flammes et les sanglots de Terkio raisonnaient dans la vaste salle. 

Puis finalement son corps finit par être complètement purgé par les flammes magiques d'Apollo.  

Jamais plus le cors du vieux guide n'allait être utilisé par la liche Ophélia. 

Terkio finit par se calmer, il essaya de recommencer à parler et y arriva, bien qu'avec un peu de difficulté au départ.

Terkio: " Vous... Je... Excusez moi, j'ai... J'ai juste besoin d'un moment. "

Il ne tarda pas à être prêt.

Terkio: " Je crains que le temps presse et j'ai encore beaucoup à vous dire! Ecoutez moi mes enfants! Après la mort de vos parents, un homme du nom de Vaskez qui était assez bon ami avec eux à été assigné à garder votre manoir familial à Psarosoupa, dans le village de Psaronefri. Vaskez est mort, très récemment, son âme n'a pas trouver sanctuaire près de la Dame Blanche. Nous avons raison de croire que Hellpoemer est actuellement en possession du manoir. Vous ne devez pas y aller! Similairement, ne cherchez pas à venger vos parents! Ils ont tout donné pour vous permettre de fuir, de vivre! Ne déshonorez pas leur sacrifice et leur mémoire en courant à votre perte pour quelque chose d'aussi petit que la vengeance. Vous avez vus où termine ce chemin, vous êtes peut être plus proche d'Ophélia que ce que vous pensez!   

Ensuite. Sachez que dès votre départ, j'aurai le devoir et le très grand honneur, d'informer la Dame Blanche de ce que vous avez fait ici. Autant pour moi que pour le restant de Dormnuill. Il est grand temps que vos valeurs en tant que guides soient reconnues! Gardez un œil sur le ciel, le corbeau blanc parle!

Aussi, je sais que cela peut paraître soudain et que vous êtes épuisé Apollo, mais j'ai quelques sorts à vous apprendre! Il est d'autant plus cruciale que vous les connaissiez car deux d'entres eux ont été créés par vos parents! En plus ils ont des propriétés dont vous avez réellement besoin en ce moment même, à bout de forces comme vous l'êtes et avec des blessures certainement gravement infectées par la saleté des égouts. 

Ecoutez moi bien, comprenez ce que je vais vous dire et essayez de lancer ces sorts sur vous même! "

Terkio prit un long moment pour expliquer la théorie et la méthode à suivre derrière les sorts qu'Apollo devait apprendre. Ce dernier, peut être à cause de sa filiation ou bien encore peut être à cause de son propre talent, réussi à les maîtriser assez vite. Du moins suffisamment pour pouvoir lancer une première version maladroite sur sa propre personne. Un exploit pas facile pour quelqu'un dans la situation du guide gris! 

[ Apollo apprend les techniques Paume ouverte d’ArielSourire de LilithRemède d’ArylMain interposée de Vaskez et devient un enchanteur de rang C ! ]

Terkio, fut impressionné par la vitesse avec laquelle Apollo put lancer les sorts qu'il venait à peine de lui apprendre. Riens de moins du fils des Anansis pensa t'il, mais il se garda de le dire car ce serait manquer de respect à Apollo qui avait fait ses preuves de lui même! 

Terkio: " Très bien. J'espère que tout ceci vous sera utile dans le difficile chemin qui s'étend devant vous! Ces techniques sont l'héritage de vos parents et d'autres guides qui sont venus avant vous, je crois que je n'ai pas besoin de vous expliquer ce que cela implique! Evidemment ce ne sont pas les seules que je connais, mais malheureusement on n'a pas le temps qu'il faudrait pour que je puisse vous en apprendre d'avantage. Surtout, seigneur Apollo, demoiselle Emilia, souvenez vous toujours que le principal héritage d'Ariel et Lilith Anansi n'est autre que vous mêmes! Ne l'oubliez jamais! Maintenant, si vous êtes prêt, nous devons commencer la longue route vers la surface! Toute la garde de Dormnuill cherche vous même et vos compagnons et vous avez cruellement besoin de repos! Je vais vous guider à une sortie d'égout juste dans la ruelle de la planque. Suivez-moi! "

Chose dite chose faite. 

De manière surprenante, ou peut être pas tant que çà finalement, Terkio connaissait bien les passages des égouts de Dormnuill, même quand une bonne partie de ceux-ci finit par s'écrouler sous la furie du combat qui venait d'avoir lieux. Le fantôme n'eut pas besoin de plus d'une demie heure pour mener le guide et sa sœur à l'air frais. 

Il les reteint juste un instant avant que ceux-ci montent l'échelle qui les emmènerait dans la ruelle où se trouvait la planque des guides. 
   
Terkio: " Une dernière chose seigneur Apollo! Ophélia n'a pas voulu en parler quand je l'ai interrogée mais elle a une petite sœur! Je ne sais pas où elle se trouve ou ce qu'elle est devenue mais j'ai peur pour elle! Si jamais vous apprenez quelque chose à son sujet, essayez de faire tourner la nouvelle auprès des guides! Maintenant qu'Ophélia est revenue et qu'elle a quitté Dormnuill, sa sœur est en danger! "  

C'était là la fin d'encore une aventure dans les égouts pour le guide gris Apollo et sa sœur Emilia.

Terkio: " Adieux mes enfants! Bonne chance pour fuir la ville et que la Dame Blanche vous garde! "


Euthanasie


Fin




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Égouts de Dormnuill   

Revenir en haut Aller en bas
 

Égouts de Dormnuill

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» Les égouts d'Osgiliath
» projet de décor d'égouts
» [Missions D] Balades dans les égouts...
» [Lucita] Les égouts et l'université !
» Visite dans les égouts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World Of Haerii :: Le Rôle-Play :: Daena :: Dormnuill-